Priests for Life -  Travel
INTERNATIONAL GATEWAY
Our Work At The
United Nations
Priests for Life Canada
Rachel's Vineyard
International Schedule
Of Retreats
Pro-Life Testimonies
From Around The World
Our International Resources and Recent Events
Links To The
International
Pro-Life Community
OTHER SECTIONS
America Will Not Reject Abortion Until America
Sees Abortion


Prayer Campaign

Join our Facebook Cause
"Pray to End Abortion"


Take Action

Social Networking

Rachel's Vineyard,
A Ministry of Priests For Life


Silent No More Awareness Campaign, A Project
of Priests For Life

Clergy Resources
SIGN UP FOR EMAIL


 

L'avortement :

de qui est-ce le problème ?

(Abortion, Whose Problem Is It?)

La plupart des gens sont opposés à l'idée qu'une femme puisse obtenir un avortement pour n'importe quelle raison et à n'importe quel étape de sa grossesse.

Pourtant, il est troublant de constater que beaucoup ne veulent rien faire à ce sujet. Ces gens disent, « Je crois que l'avortement est un mal, mais je ne veux pas imposer ma moralité aux autres ».

Vous êtes peut-être de ceux-là. Ou peut-être connaissez-vous quelqu'un qui raisonne ainsi. Dans ce cas, je vous prie de bien vouloir lire attentivement ce qui suit, et de le faire connaître.

Premièrement

La première difficulté avce cette affirmation, « Je ne veux pas imposer ma moralité aux autres », c'est qu'elle est incompatible avec la façon dont nous traitons la plupart des autres questions. Vous ne voulez pas « imposer votre moralité » en ce qui concerne l'avortement, mais n'est-ce pas ce que vous faites lorsque vous dites aux autres qu'ils ne doivent pas voler votre voiture, ni incendier votre maison ou kidnapper un enfant ? Vous n'accordez certainement pas aux autres le droit de faire ces choix. Pourquoi en serait-il autrement avec l'avortement ?

Deuxièmement

La deuxième difficulté est beaucoup plus grave, car cette affirmation suppose que toute personne peut avoir « sa propre moralité ». Est-ce réellement nous qui inventons notre propre moralité ? Est-ce que c'est nous qui écrivons les Dix Commandements ? Si la moralité d'une personne peut être différente de celle d'une autre personne, en qui allons-nous mettre notre confiance ? Comment pouvons-nous être certains que nos enfants et ceux que nous aimons pourront jamais être en sécurité ? Comment une société peut-elle subsister si chacun des membres qui la composent se fabrique sa propre moralité ? Cela ne conduit-il pas au chaos ? Ce qui est ici en cause, ce n'est pas « votre » moralité ou « la mienne », mais la moralité elle-même !

Troisièmement

Si « votre » moralité est d'être contre l'avortement (le meurtre d'un enfant), quelle est alors la moralité de l'autre personne ? Si vous refusez d'imposer votre moralité concernant l'avortement, quelle moralité attendez-vous des autres ? Voulez-vous que les autres soient d'accord avec le massacre des enfants ? Voulez-vous qu'ils mettent cela en pratique ? Comment pouvez-vous dire qu'il s'agit là d'une « moralité » légitime ?

Quatrièmement

Bien de gens se servent de cette affirmation simplement pour éviter d'avoir à réfléchir sur l'avortement. Ils se déclarent contre, mais ne veulent rien faire pour que les choses changent. Ils ont l'impression que ce n'est pas « leur problème ».

Mais l'avortement est bien notre problème. C'est le problème de tout être humain. Nous appartenons tous à la famille humaine. Personne ne peut être neutre concernant l'avortement. Il s'agit de la destruction d'un groupe entier d'êtres humains ! Nous ne pouvons pas plus être indifférents au meurtre d'un enfant à naître qu'à celui d'un nouveau-né. Nous avons tous une part de responsabilité vis-à-vis des personnes qui sont en danger. Une injustice envers une seule personne en ce monde est une injustice envers toutes !

Le problème de l'avortement nous concerne tous. Sa solution exige également que tout le monde y participe. Apportez-y aujourd'hui votre participation !

Priests for Life
PO Box 141172 • Staten Island, NY 10314
Tel. 888-735-3448, (718) 980-4400 • Fax 718-980-6515
mail@priestsforlife.org